Espoir

Bonjour tout le monde,

Je vous écris cet article qui représente beaucoup a mes yeux. Je vous avoue avoir bien procrastiner avant de faire cet article que m’a proposé de faire Jean-Luc allias mon tonton de cœur.

Mais aujourd’hui, je prends le temps, j’ai décidé de vivre, je m’accorde ce plaisir donc je prends le temps.

Pourquoi je vous parle d’espoir ? Parce que sans espoir je ne serai plus en vie aujourd’hui. En effet, je suis atteinte d’anorexie, bien que je sois sur le chemin de la guérison. Cette maladie m’a atteinte il y a maintenant 4 ans alors que je n’avais que 16 ans. L’anorexie c’est quoi réellement ? L’anorexie, c’est la peur irrationnelle de pendre du poids, c’est vouloir trouver un poids dans lequel on se sentira bien, mieux mais ce bien être, je l’ai maintenant compris, ne passe pas par un chiffre. C’est la conquête d’un poids toujours plus bas, nous faisons tout pour perdre du poids, toujours plus. Cela va du sport intensif (pour ma part six à huit heures par jour) aux vomissements, en passant par une restriction excessive jusqu’à ne plus manger plus qu’un fruit par jour…

Durant ce long combat, j’ai été hospitalisé à cinq reprises. La première fois en pédiatrie, un lieu totalement inadapté pour ce trouble psychiatrique. Un endroit où l’on ne me considérait pas comme malade car je n’étais pas sondée. Durant cette hospitalisation, il a fallut garder espoir, l’espoir de trouver un lieu adapté où être prise en charge, l’espoir qu’un jour j’y arriverai, l’espoir que je ne sois pas hospitalisée en psychiatrie générale… Heureusement j’ai repris espoir le 9 janvier 2017, le jour où j’ai été hospitalisée en clinique spécialisée, un lieu de repos et de ressources où j’y suis retournée quatre fois. Il m’aura fallu quatre hospitalisations là bas pour enfin reprendre goût a la vie, a la nourriture…

Durant mon combat, j’ai souvent perdu espoir, perdu foi en la vie, 5 fois je me suis retrouvée prête à en finir, un jour j’ai faillit réellement perdre la vie mais grâce à ma famille, a mes amis, aux soignants, j’ai survécu et j’ai reppris a vivre pour moi même, j’ai repris une estime de moi-même, j’ai appris a m’affirmer, a comprendre qui j’étais …

L’espoir de revivre, de fonder une famille, de trouver l’amour, d’être heureuse m’aura permis d’avancer. N’oubliez jamais de ne jamais perdre espoir, souriez et la vie vous sourira.

Après réflexion, je pense que si je n’ai pas pris le temps d’écrire cette article plus tôt c’est parce que je ne me sentais pas légitime d’écrire ces mots sur l’espoir parce que moi même je n’y croyais pas totalement mais aujourd’hui j’ai des raisons d’y croire après trois ans d’hospitalisation je sors, heureuse, vivante et victorieuse face a la maladie!

« L’espoir fait vivre » n’est pas un mythe mais une réalité !

Retrouvez le combat de Justine sur son blog : https://telleuneplumequisenvoleverslebonheur-anorexie.fr

Sa chaîne Youtube :

https://www.youtube.com/channel/UCmJQaMhRiq1B2NfL3s_bYyA/playlists

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *